Le hacking souvent appelé piratage informatique, se multiplie depuis plusieurs années. Les victimes sont souvent, des célébrités, des particuliers, des banques, des hôpitaux, des administrations ou des entreprises.

Définition du hacking : Qu’est-ce que le hacking ?

« Hacker » vient de l’anglais « To hack into » &« Pour pénétrer dans» en Français. Le hacking consiste à identifier les faiblesses d’un système numérique ou d’un réseau connecté afin d’en exploiter des données personnelles ou professionnelles. 

Définition du hacking : Qu'est-ce que le hacking ?

En effet, le hacking repose sur des activités qui visent à compromettre des dispositifs numériques, tels que des ordinateurs, des smartphones, des tablettes et les autres appareils numériques, voire des réseaux entiers. 

Notez que notre définition du hacking ne contient intentionnellement aucune notion d’illégalité. 

Parce que la plupart des gens, le caractérisent, et l’associent à des activités d’espionnages criminelles et illégales menées par des cybercriminels.

Les réseaux numériques sont devenus indispensables pour connecter le monde. Cela nous expose au monde extérieur et au piratage bien évidemment. 

Le hacking des systèmes consiste à utiliser des ordinateurs pour commettre des actes frauduleux tels que la fraude, l’atteinte à la vie privée, le vol de données d’entreprise/personnelles, etc. 

Les cybercrimes coûtent chaque année des millions de dollars à de nombreuses organisations. Les entreprises doivent se protéger contre ces attaques.

Qu’est-ce qu’un hacker ? 

D’après la définition que nous avons donnée du hacking, un hacker est une personne qui applique et utilise ses compétences et ses connaissances informatiques, dans le but de surmonter et résoudre un problème technique. On parle de créativité, d’innovation et d’audace.

Encore une fois, il n’y a rien de négatif dans cette définition.

Par contre, une personne qui applique la même démarche, est pénètre dans un réseau ou dans un ordinateur non autorisé afin de commettre des délits, à ce moment-là, on parle de hacking illégal ou plutôt le cracking.

Types de hacking/hackers (piratage informatique)

De manière générale, on peut dire que les pirates tentent de s’introduire dans des ordinateurs et des réseaux pour l’une des quatre raisons suivantes.

Hacking informatique : Tromperie intentionnelle pour un gain financier via l’utilisation des systèmes informatiques developpés.

  • Violation de la vie privée :  Exposition d’informations personnelles telles que des adresses électroniques, des numéros de téléphone, des détails de comptes, etc. sur les médias sociaux, piratage de sites Web, etc.
  • Vol d’identité : Voler les informations personnelles de quelqu’un et se faire passer pour cette personne.
  • Partage de fichiers/informations protégés par le droit d’auteur : Il s’agit de distribuer des fichiers protégés par le droit d’auteur tels que des livres électroniques et des programmes informatiques, etc.
  • Transfert électronique de fonds : Il s’agit d’obtenir un accès non autorisé aux réseaux informatiques des banques et d’effectuer des transferts de fonds illégaux.
  • Le blanchiment d’argent par voie électronique : Il s’agit de l’utilisation d’un ordinateur pour blanchir de l’argent.
  • Fraude aux guichets automatiques : Il s’agit d’intercepter les détails d’une carte de guichet automatique, tels que le numéro de compte et le code PIN. Ces informations sont ensuite utilisées pour retirer des fonds des comptes interceptés.
  • Attaques par déni de service : Il s’agit d’utiliser des ordinateurs situés à plusieurs endroits pour attaquer des serveurs en vue de les mettre hors service.
  • Spam : Envoi de courriers électroniques non autorisés. Ces courriels contiennent généralement des publicités.

Qu’est-ce que le hacking éthique

Qu'est-ce que le hacking éthique

Le piratage éthique désigne le processus par lequel un hacker bienveillant – également baptisé « white hat » – identifier les faiblesses des systèmes et/ou réseaux informatiques et à proposer des contre-mesures pour les protéger.

En effet, il accède à un réseau ou un système informatique avec les mêmes outils et ressources que son confrère malveillant, à la différence qu’il y est autorisé.

Par conséquent, Les hackers éthiques doivent absolument respecter les règles suivantes :

  • Avoir l’autorisation écrite du propriétaire du système et/ou du réseau informatique avant de commencer son opération de hacking.
  • Protéger la vie privée de l’organisation ou la communauté qui a été piratée Identifiées dans le système informatique concerné.
  • Toutes les traces de tests de vulnérabilités doivent être effacées pour éviter toute exploitation malveillante.
  • Informer et sensibiliser les fournisseurs du logiciels identifiées.

Un hacker éthique : ses compétences et connaissance

Les hacker éthique sont principalement des spécialistes qui ont des connaissances approfondies dans les domaines suivants :

  • Sécurité informatique
  • Réseaux
  • Différents systèmes d’exploitation
  • Connaissance en programmation et hardware
  • Bases en informatique et technologie numérique

Le piratage éthique existe-t-il vraiment ? 

L’information est l’un des actifs les plus précieux d’une organisation. La sécurisation des informations peut protéger l’image d’une organisation et lui faire économiser beaucoup d’argent.
Le faux piratage peut entraîner une perte d’activité pour les organisations qui traitent de la finance, comme PayPal. Le piratage éthique leur donne une longueur d’avance sur les cybercriminels qui, autrement, entraîneraient une perte d’activité.

le concept de « hacker éthique » a de quoi séduire. Même si vous n’en aviez jamais entendu parler ou que vous n’y aviez jamais pensé pour votre entreprise, ce pourrait bien devenir l’une des meilleures formes d’identification et de gestion des risques de sécurité.

À lire aussi : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici