Depuis plus d’un demi–siècle, la Silicon Valley est le premier hotspot de haute technologie au monde pour l’innovation et l’entrepreneuriat.

Après avoir servi de base aux développements technologiques militaires dans les années 1970, la Silicon Valley a été l’un des principaux contributeurs à la création de ce que nous appelons aujourd’hui Internet.

Pourquoi la Silicon Valley est parfaite pour les Startups

Après les années 1970, les entreprises technologiques ont commencé à inonder la région pour y installer leurs bureaux et leurs sites de fabrication. Après le décollage de l’utilisation d’Internet en 1995, des startups comme Amazon, eBay et le prédécesseur de Craigslist ont également afflué dans la région.

Elle abrite plus de startups que toute autre région du globe et a réussi à se renouveler perpétuellement.

La Silicon Valley est un aimant pour les entrepreneurs en démarrage de haute technologie qui veulent exceller, et son climat d’affaires est basé sur une combinaison unique de talent, d’idées, de créativité, de compétitivité, de persévérance et de passion.

C’est une économie innovante incroyable remplie d’entrepreneurs ambitieux qui sont motivés par leur mission et obsédés par le but de perturber les marchés existants et les technologies traditionnelles.

Instagram Facebook, Linkedin, Uber, Airbnb, WhatsApp, Twitter, Dropbox, Instagram, Salesforce, WMware, et bien d’autres à savoir tous des géants de l’innovation qui ont changé nos modes de vie et notre façon même de penser, de travailler et de communiquer, et qui ont tous commencé comme des startups petites mais enthousiastes.

Alors Qu’est-ce qui fait de la Silicon Valley une destination de choix pour les startups technologiques et les entreprises plus établies ?

Ci-dessous, nous détaillons quelques raisons principales.

Une culture d’innovation et d’entrepreneuriat

La Silicon valley se caractérise par une culture partagée qui embrasse l’innovation et applaudit l’entrepreneuriat – une culture qui a inspiré des générations de fondateurs de startups qui ont combiné passion et ambition pour créer certaines des entreprises de haute technologie les plus imaginatives au monde.

Elle a une culture de démarrage palpitante et une communauté d’affaires qui a un attrait magique pour les nouveaux fondateurs de capital-risque. Les nouveaux arrivants dans la région peuvent presque ressentir l’ambiance, le flux d’énergie positive mélangé à une mentalité de travail.

Dans une certaine mesure, cela reflète l’état d’esprit typique de la frontière de la côte ouest américaine, mais la Silicon Valley semble magnifier ce tempérament culturel.

Le mode de communication ouvert et la volonté de partager des idées et des innovations sont parmi les traits culturels les plus frappants de la communauté des startups de la Silicon Valley. C’est même fascinant à quel point les fondateurs de startups sont francs et ouverts pour parler de leur nouveau concept d’entreprise :

  • Le produit
  • La technologie sous-jacente
  • Le modèle économique
  • Le potentiel du marché
  • Les investisseurs
  • Les défis de croissance
  • Les forces et les faiblesses de leur startup
Pourquoi la Silicon Valley est parfaite pour les Startups

Il ne semble pas y avoir de peur de donner secrets d’affaires. Cette attitude d’ouverture est une attitude que de nombreux observateurs européens ont du mal à comprendre mais qu’ils admirent généralement beaucoup.

Les fondateurs de startups sont prêts à partager leur idée d’entreprise mais attendent en retour des commentaires, même lorsque leur idée est à un stade très embryonnaire et vulnérable. Le partage peut renforcer vos propres idées – cela semble être le message culturel dominant.

Vous ne vous « asseyez » pas sur votre concept d’entreprise, comme la réponse européenne dominante a tendance à l’être, craignant que les concurrents ne s’enfuient avec votre idée.

Ce style de communication ouverte est rafraîchissant : il active le retour d’innovation, génère de nouvelles pistes et déclenche l’auto-réflexion et l’apprentissage. Comme :

  • L’observent Chong Moon-Lee et ses co-auteurs ‘La philosophie d’entreprise dominante favorise l’ouverture
  • L’apprentissage
  • Le partage d’informations
  • La co-évolution des idées
  • La flexibilité,
  • La rétroaction mutuelle
  • Les réponses rapides à opportunités et défis

Le réseautage est un élément essentiel de cette philosophie d’entreprise accueillante, car de nouveaux contacts peuvent générer de nouvelles perspectives commerciales. Tout le monde est prêt à vous accorder du temps, même s’il ne s’agit que de cinq minutes, pour décrire votre idée de démarrage. C’est l’une des qualités les plus agréables de la culture d’entreprise de la Silicon Valley.

L’assistance Juridique

La Silicon Valley et le réseautage sont toujours allés de pair. L’entrepreneuriat est intégré dans un système régional professionnel de soutien et de conseil aux entreprises.

La Silicon Valley dispose de lois, de politiques et de réglementations efficaces pour protéger les intérêts commerciaux, les secrets commerciaux et la propriété des idées. Ceux-ci agissent comme un bouclier nécessaire pour les entreprises technologiques, en particulier celles qui commencent petites.

Les cabinets d’avocats jouent un rôle distinct dans l’économie de démarrage et le système de soutien au réseau de la Vallée. Contrairement aux pratiques du droit européen traditionnel, ils offrent non seulement une expertise juridique sur la façon de démarrer une nouvelle entreprise, mais fournissent également des conseils commerciaux sur mesure.

Ils aident les startups dans leur développement commercial en phase de démarrage en ouvrant des portes aux investisseurs, aux parties prenantes de l’entreprise et aux partenaires éventuels. Ils offrent des contacts et des présentations dont les fondateurs de startups ont besoin.

Ils aident d’abord et avant tout les startups avec la paperasse juridique et les aspects techniques que la création d’une nouvelle entreprise implique, mais leur rôle est beaucoup plus large pour aider les entrepreneurs débutants.

Leurs conseils peuvent concerner la structure de démarrage, les questions de gestion, la formation des équipes, le financement, l’embauche de personnel, la stratégie d’entreprise et la preuve de concept, l’actionnariat, les brevets, les questions fiscales, etc.

Les opportunités de financement

La Silicon Valley est également l’épicentre mondial du financement des startups, son atout le plus précieux n’est plus le silicium, pour fabriquer des puces informatiques, ou même des talents technologiques, pour coder des produits logiciels. Au lieu de cela, c’est le capital, qui s’accumule dans la région depuis que les fondateurs de startups d’aujourd’hui étaient en couches.

La ville voisine de San Francisco abrite désormais plus de milliardaires par habitant que toute autre ville au monde — et beaucoup ont réinvesti leur richesse dans l’écosystème des startups. Autrement dit : la Silicon Valley est la capitale de la technologie à cause du capital de la technologie.

Jusqu’à présent, en 2021, les startups californiennes continuent de collecter les plus gros investissements. Sur les 25 transactions les plus importantes au début de l’ensemble de données du 1er trimestre de Pitchbook, 12 ont été conclues dans l’État. Sur les 10 plus grosses transactions, la moitié étaient basées en Californie. Et la taille de ces offres devient de plus en plus grande.

Au cours des premiers mois de 2021, il y a eu trois fois plus de “méga-tours”, ou tours de plus de 100 millions de dollars, que le même trimestre de l’année dernière. la plupart des plus grandes tournées ont été pour des entreprises basées en Californie.

Le fabricant de logiciels d’entreprise Databricks, dont le siège est à San Francisco, a levé plus de 1 milliard de dollars de financement au premier trimestre de l’année. Robinhood, dont le siège est à Menlo Park, a levé 3,4 milliards de dollars.

Coaching de haut niveau

Le coaching offert par la Silicon Valley est l’une de leurs caractéristiques les plus saillantes et les plus cohérentes. Les mentors sont généralement des entrepreneurs en série – souvent d’anciens fondateurs de startups – qui ont l’expérience, les compétences et les réseaux appropriés pour coacher les équipes de startups dans la phase précoce et très difficile de leur nouvelle entreprise.

Ils connaissent les pièges et les frustrations de la fondation d’une startup et ses nombreuses épreuves. Des mentors efficaces parlent le langage commercial de la startup et sont capables de s’identifier à la façon de penser des fondateurs. Ils ont « été là, fait ça ». Ils connaissent les moments difficiles.

Marco ten Vaanholt, fondateur et associé directeur de BootUP, révèle : « Nous avons accès à plus de 800 entrepreneurs en série. Ils sont toujours à l’affût de leur prochaine année et se mettent au travail avec la startup pendant environ six mois. Ils pourraient compléter l’équipe s’ils estiment qu’il y a un bon match et qu’ils peuvent aider à faire évoluer l’entreprise.

Nous examinons également comment nous pouvons compléter la startup avec des talents exécutifs supplémentaires. Renforcer l’équipe de direction est une bonne chose pour deux raisons. L’un est le facteur d’expérience et de connaissance ; la seconde est de devenir plus investissable. Il s’agit de « réduire les risques » de l’investissement à tout moment.”

À Lire Aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici