Microsoft Defender Application Guard (anciennement sous la marque Windows Defender) atteint la préversion publique pour les utilisateurs d’Office cette semaine. Microsoft indique que l’outil est disponible pour les abonnés Microsoft 365 à tester.

À l’aide de Microsoft Defender Application Guard, les clients peuvent mettre en bac à sable des documents non fiables les éloignant d’un système. Grâce à ce conteneur virtuel, les documents des applications Office peuvent être vérifiés s’ils proviennent d’une source inconnue.

Defender AG fonctionne dans Microsoft Word, Excel et PowerPoint. Il fonctionne également dans les e-mails, permettant aux utilisateurs d’ouvrir des pièces jointes en toute sécurité dans Microsoft 365. Lorsque l’outil ouvre un document, il déclenche une notification aux utilisateurs. Si l’utilisateur fait confiance à la source, il peut supprimer l’avertissement AG.

Publicité

« Pour aider à protéger vos utilisateurs, Office ouvre des fichiers à partir d’emplacements potentiellement dangereux dans Application Guard, un conteneur sécurisé isolé de l’appareil via la virtualisation matérielle. Lorsqu’Office ouvre des fichiers dans Application Guard, les utilisateurs peuvent lire, modifier, imprimer et enregistrer ces fichiers en toute sécurité sans avoir à rouvrir les fichiers en dehors du conteneur.

Disponibilité

Malheureusement, Microsoft limite la disponibilité de l’outil. Plus précisément, la société indique que l’outil est disponible pour les utilisateurs de Microsoft 365 E5 ou E5 Security. C’est dommage car c’est le genre d’outil de sécurité qui serait utile pour toutes les entreprises et même les utilisateurs personnels.

👉🏼 Lecture complémentaire :  Cortana lit maintenant tous mes e-mails - et ça me va !

De toute évidence, Microsoft souhaite que Application Guard soit une exclusivité pour attirer les organisations vers l’abonnement E5.

Il y a certaines exigences pour tester l’aperçu. Tout d’abord, les utilisateurs doivent exécuter Windows 10 Enterprise version 2004 sur la version 19041 ou une version plus récente. Office 365 version 2008 (version 16.0.13212 ou ultérieure) et la mise à jour de sécurité KB4566782 doivent également être utilisées. doit être installé.

Les clients auront besoin d’une machine offrant au moins un processeur Intel Core i5 ou équivalent, ainsi que 10 Go d’espace de stockage et au moins 8 Go de RAM.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici