Les participants à l’atelier ‘Responsabilité Digitale’ ont pu échanger avec Beren Tanguy, consultant en stratégie digitale et membre de l’association GreenIT. © La Presse d’Armor

Ordinateur, Smartphone, Enceintes Connectées… Un Help Tour révèle rapidement la présence omniprésente des objets connectés dans notre quotidien.

Certains en ont 4-5, et même plus d’une dizaine pour d’autres, dépassant la moyenne de 8 appareils pour une Française.

A l’invitation de « N’osez pas gaspiller ! », Beren Tanguy, Consultant en Stratégie Digitale et membre de Green IT Association (qui regroupe depuis 2004 des experts de la sobriété numérique), une proposition Pour les habitants de Pampol et sa région à découvrirVers un monde loin d’être uniquement virtuel.

Idées reçues

Si la modération numérique devient un concept de plus en plus populaire, Perrine Tanguy revient sur de nombreuses idées reçues.

Vider vos emails est une goutte. C’est bien bien sûr, mais il faut surtout agir en amont : seulement 20% de la pollution numérique est liée à son utilisation (emails, streams, redémarrages…) contre 80% à sa fabrication.

De plus, « 800 kg de ressources et des milliers de litres d’eau sont nécessaires » pour un ordinateur de 2 kg.

Et le Vous risquez de manquer de minéraux essentiels très rapidement. « Certaines études indiquent qu’il y a des écarts sur une ou deux générations », ajoute-t-elle.

Nous voulons sensibiliser : Le numérique est un formidable outil. Nous voulons le rendre durable.

Réduisez votre pollution numérique

Ainsi, l’atelier a été l’occasion d’échanges entre les participants : des simples utilisateurs du numérique aux professionnels venus s’initier à la pratique plus efficace de leurs activités.

Vidéos : Actuellement dans Actu

A la clé, de De nombreux conseils pour réduire la pollution numérique : Ne changez pas de téléphone tous les ans, réduisez la qualité des vidéos que vous regardez en ligne, privilégiez le wifi à la 4G ou encore désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez pas.

Obsolescence planifiée

La question de l’obsolescence programmée apparaît très vite dans les discussions : « ce n’est pas facile de réparer », « parfois c’est moins cher de racheter »…

Beren Tanguy en convient :

Le consortium HOP (programme Halte à l’obsolescence) a réussi à obtenir une extension des garanties constructeur : cela laisse espérer que les produits dureront plus longtemps.

En attendant, la règle d’or est  » Protégez et prenez soin de votre équipement elle insiste.

Ainsi, la discussion entre les participants a conduit à l’échange de noms de réparateurs ou de marques de smartphones dont les composants peuvent être changés individuellement.

Le Challenge Zéro Déchet Paimbol Quartier se terminera le 30 avril. D’ici là, d’autres ateliers doivent être proposés.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre La Presse d’Armor dans la rubrique « Mon actualité ». En un clic, et après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici